Mieux éduquer financièrement les plus jeunes

Les français manquent d'une vraie culture financière. C'est la raison pour laquelle le Comité stratégique d'éducation financière, institué en 2016, veut renforcer les initiatives à l'égard des plus jeunes.

18.02.2019

Selon un sondage réalisé par l'Institut français d'opinion publique (IFOP) pour le Ministère de l'Economie et des Finances 85% des français n'ont pas bénéficié d'enseignements d'éducation budgétaire et financière, que ce soit à l'école, à l'université, dans leur entreprise ou un institut spécialisé. Or, au cours de leur vie, 43% d'entre eux ont ressenti le besoin de recevoir ce type d'enseignement. C'est la raison pour laquelle une stratégie d'envergure nationale a été mise en place depuis 2016 sous la supervision du Comité stratégique d'éducation financière.

Développer le champ des connaissances financières des Français

Dans son dernier communiqué de presse , le Comité indique qu'en comprenant le fonctionnement de l'économie et en permettant à chacun de prendre des décisions éclairées, l'éducation financière participe au « renforcement de la stabilité financière et à la croissance de l'économie ». Mais le champ à couvrir est vaste, puisqu'il « recouvre aussi bien l'éducation budgétaire (budget personnel ou familial), l'apprentissage des outils bancaires (banque au quotidien, épargne, assurance) que la compréhension des notions économiques (fonctionnement et financement de l'économie) et des politiques publiques ». Construit sur cinq piliers, la stratégie d'éducation financière vise notamment à « développer une éducation budgétaire et financière pour les jeunes ».

Une stratégie orientée vers les plus jeunes

Proposer une éducation financière dans le parcours scolaire dès le plus jeune âge est donc l'un des objectifs du Comité « afin de permettre à chaque élève d'aborder sereinement les différentes décisions financières qu'il aura à prendre en tant que citoyen et consommateur », indique le communiqué de presse. Si en 2017, l'accent a été mis sur la sensibilisation à l'éducation financière des enseignants et la mise à disposition de ressources pédagogiques, 2018 constitue une montée en puissance avec l'expérimentation d'un passeport d'éducation financière auprès des collégiens. Le niveau des publics sera également élargi au lycée avec la production de ressources pédagogiques adaptées. Sur le portail national de l'éducation économique, budgétaire et financière, il est possible de trouver des cahiers pédagogiques pour initier les plus jeunes à la manière de calculer et gérer un budget.

Passer à la pratique avec Kador

Ouvrir un compte bancaire à ses enfants peut être une bonne façon de sensibiliser la jeune génération à la gestion de l'argent et aux enjeux de l'épargne. Reste que trouver une banque adaptée pour un jeune de 12 ans n'est pas forcément simple.

C'est, entre autres, pour ça que Boursorama Banque a conçu Kador, l'offre bancaire 100% en ligne réservée aux 12-17 ans, qui leur permet d'apprendre à gérer leur budget grâce à une application dédiée à partir de leur mobile. Kador, c'est une appli dédiée, un compte et une carte bancaire : le tout GRATUIT. En plus, vous gardez le contrôle des dépenses de votre ado et il n'y a pas de découvert autorisé.

Le tout sous le contrôle bienveillant des parents qui peuvent garder le contrôle des dépenses effectuées par leur ado directement depuis leur propre espace client Boursorama Banque. Pas de crainte à avoir non plus sur le risque de découvert puisque les transactions par carte font l'objet d'une autorisation systématique. Mais là aussi, Boursorama Banque a pensé à tout : si votre enfant a besoin de faire un paiement en urgence, il peut vous faire une demande d'argent immédiate via son application et, si vous le souhaitez, vous pourrez lui transférer les fonds nécessaires. Le tout en temps réel... Pratique !

Je découvre l'offre Kador de Boursorama Banque. 

(Crédits: Ben White)